Infirmier psychiatrique

Contenu mis à jour le : 13.11.2023

L’infirmier psychiatrique s’occupe de la prise en charge des patients dans le domaine de la santé mentale et de la psychiatrie, y compris la promotion pour la santé et l’accompagnement des patients à long terme. Il est autorisé à accomplir ou à faire accomplir des tâches soit sur son initiative propre dans le cadre de son rôle autonome, soit sur prescription médicale.
Source: Healthcareers

 La profession d’infirmier psychiatrique est réglementée. Cela signifie qu’un texte de loi définit les conditions pour pouvoir exercer cette profession et qu’il faut une autorisation du ministère de la Santé.

Accès à la profession

Pour obtenir l’autorisation d’exercer, il faut remplir plusieurs conditions :

  • être titulaire d’un diplôme luxembourgeois ou étranger qui vous donne accès à la profession dans le pays où le diplôme est émis,
  • disposer des connaissances linguistiques nécessaires à l’exercice de la profession:
    Si la langue maternelle est autre que le français, l’allemand ou le luxembourgeois, une preuve des connaissances linguistiques sera nécessaire pour exercer la profession.
    Le niveau minimal exigé des connaissances linguistiques en français ou en allemand est le niveau B2 du Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR).

Démarches pour obtenir l’autorisation d’exercer

Si votre diplôme a été obtenu au Luxembourg, demandez directement l’autorisation d’exercer auprès du ministère de la Santé.

Si votre diplôme n’a pas été obtenu au Luxembourg, demandez:

  1. la reconnaissance de vos qualifications professionnelles,
  2. l’autorisation d’exercer auprès du ministère de la Santé.

Afin de vous assurer que le contenu de la formation suivie correspond bien au contenu exigé pour avoir accès à la profession au Luxembourg, vérifiez les indications reprises dans le texte de loi relatif à l'accès à la profession: Loi du 29 juin 2023 portant modification de la loi modifiée du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé; Annexe 4.

Études

Luxembourg

1. Formation

Infirmier psychiatrique.

2. Diplôme

Diplôme d’infirmier en soins généraux visé à l’annexe 5.2.2. ou 5.5.2. de la directive 2005/36/CE,
et
Bachelor en Sciences infirmières - Spécialité : Infirmier psychiatrique (2 ans ; 180 ECTS).

3. Demande d’admission

a. Conditions d’admission
  • BTS soins infirmiers à Luxembourg ou Diplôme d’infirmier responsable en soins généraux ou Diplôme d’état d’infirmier ou tout autre titre professionnel d’infirmier reconnu équivalent (*reconnaissance de 60 ECTS qui permet l'accès en deuxième année du Bachelor),
  • Certificat B2 en français et en allemand.
b. Critères de sélection 

Sélection sur dossier basée sur: 

  • Pertinence du parcours et des résultats liés au diplôme infirmier,
  • Connaissances et compétences,
  • Motivations,
  • Activités extra-professionnelles.
c. Inscription: délais et procédures 
  • Inscription en ligne de février à juillet.

4. Établissement d’enseignement supérieur

Université du Luxembourg

5. Pour en savoir plus

Healthcareers

Belgique

1. Formation

Santé mentale et psychiatrie.

2. Diplôme

Bachelier de spécialisation en santé mentale et psychiatrie (1 an; 60 ECTS).

3. Demande d'admission

a. Conditions d'admission
  • Bachelier - Infirmier responsable de soins généraux ou équivalent,
  • Attention! L'équivalence du diplôme de fin d'études secondaires est requise pour accéder à un bachelier de spécialisation. Délai de la demande: 15 juillet.
b. Critères de sélection
  • Pas de sélection.
c. Inscription: délais et procédures
  • Inscription en ligne jusque fin septembre.

4. Établissements d'enseignement supérieur

Mesetudes

5. Pour en savoir plus

Afin de vous assurer que le contenu de la formation suivie correspond bien au contenu exigé pour avoir accès à la profession au Luxembourg, vérifiez les indications reprises dans le texte de loi relatif à l'accès à la profession: Loi du 29 juin 2023 portant modification de la loi modifiée du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines professions de santé.

Les présentes informations ne sont données qu’à titre indicatif sur base des connaissances et de l’expérience du ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur au moment de la rédaction du présent texte. Elles ne sont donc pas exhaustives et sont susceptibles d’évoluer. Par conséquent, elles n’engagent pas le ministère par rapport à d’éventuelles futures décisions en matière de reconnaissance de diplômes et ne constituent pas de préavis positif en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles ni d’inscription au registre des titres de formation. 

Last update